Programmes de recherche

« PROGRAMME DE RECHERCHE » 2011-2014

1/ Dans le cadre des relations entre RIGHT et l’Institut des Systèmes Complexes en Normandie (ISCN)  

Le programme « TraceNum/ComElec » (Traces numériques/communication électronique) de RIGHT participe  au projet de développement d’un Campus numérique des systèmes complexes, La présentation  du projet global a été faite à l’université du Havre Havre par Paul Bourguine, directeur du  Centre de recherche en épistémologie appliquée de l’Ecole polytechnique (cf. http://www.polytechnique.edu/accueil/actualites/paul-bourgine-82630.kjsp) le 09/05/12  dans le cadre de l’inauguration de l’ISCN (Systèmes Complexes en Normandie). Sa présentation est disponible sur : http://webtv.univ-lehavre.fr/spip.php?article7

2/ Dans le cadre des relations de RIGHT avec le GRR CSN (Grands Réseaux de Recherche  Culture et société en Normandie) : programme « Traces numériques et recrutement »

Programme mis en place dans le cadre du GRR HN, Réseau Culture et Société en Normandie.

Le rapprochement entre recherche, enseignement supérieur, transferts de technologie et acteurs économiques s’effectue au sein des 6 grands réseaux de recherche (GRR) initiés par la Région. L’objectif de ces grands réseaux est d’encourager la synergie entre tous les acteurs de la recherche haut-normande par la mise en place de projets communs sur des thématiques fortes. Cf. http://www.hautenormandie.fr/Economie-Recherche/Recherche-et-Innovation/Grands-reseaux-de-recherche

Information sur le GRR HN CSN

Ce GRR a vocation à contribuer à la connaissance des problématiques sociétales et culturelles de la Région Haute-Normandie, au regard de 4 axes thématiques :

  1. Valorisation du patrimoine Haut-Normand
  2. Organisations et développement des territoires
  3. Travail, Emploi, Formation
  4. Santé et société

Plus d’information sur : http://www.hautenormandie.fr/Economie-Recherche/Recherche-et-Innovation/Grands-reseaux-de-recherche/GRR-culture-et-societe-en-Normandie

 

ALLOCATION RÉGIONALE DE RECHERCHE DOCTORALE

(octobre 2011- octobre 2014)

attribuée par le  Conseil Régional de Haute Normandie

(GRR HN, CSN, axe « Travail, formation, emploi »)

Traces numériques, discriminations et recrutement

Directeur : Pr. B. Galinon-Mélénec

La recherche associe des observations de pratiques empiriques d’acteurs de terrain à une démarche de recherche fondamentale. Elle vise à fournir des analyses porteuses de connaissances « utiles », transférables en termes de dispositifs à améliorer et de compétences à acquérir.  Dans cet objectif, il s’agit de :

– repérer, à travers les comportements observés et les « discours » des recruteurs et des candidats,  les signes de mise en œuvre de processus conscients ou non conscients,

–  et de fournir des analyses permettant de nourrir les réponses aux questions posées par :

  • les organisations et institutions soutenant une politique de la diversité,
  • les ministères concernés par l’emploi, les pratiques de recrutement et la formation,
  • les professionnels qui s’interrogent sur l’impact des traces numériques en matière de recrutement,
  • les acteurs qui s’inquiètent de l’impact sur les recruteurs des traces  les concernant disponibles sur le Web.

Phase 1. Printemps 2011 (phase préparatoire)

Un appel à candidature a eu lieu au printemps 2011 (l’appel est disponible ici). A l’issue de la procédure (dossier & entretien devant jury), Hadi Saabayon a été sélectionné.

Valorisation scientifique de recherche pour le chercheur recruté : Pr. Galinon-Mélénec est directeur de recherches en sciences de l’information et de la communication. La problématique générale et la méthodologie de recherche relèvent donc plus particulièrement de cette discipline. La soutenance de thèse est  prévue en octobre/novembre 2014.

Le co-encadrement du chercheur : le co-encadrement est ouvert aux maîtres de conférences en cours d’HDR (après validation du CV recherche par le conseil scientifique de l’université du Havre). Le co-encadrement est ici effectué par Louise Merzeau (http://www.merzeau.net/) HDR obtenue en novembre 2011 à Paris Ouest Nanterre.

Phase 2. Octobre 2011-Juin 2012

Les conditions de travail du chercheur recruté : Hadi Saabayon  fait sa recherche en Haute Normandie, sous la direction de Béatrice Galinon-Mélénec (cf. http://cdhet.galilo.info) au sein du pôle SHS (site Lebon, Le Havre) et plus spécifiquement du laboratoire CIRTAI où il dispose de moyens d’enquête (enregistreurs, transcripteurs), de moyens informatiques adaptés (ordinateur, logiciels de traitement d’enquête et d’analyse du discours), d’un espace de travail dédié et de l’accès à un centre de documentation spécialisé. La collaboration entre le directeur de thèse et les chercheurs du LITIS dans le cadre de l’Institut des Systèmes Complexes en Normandie ouvre,  sous la direction de Cyrille Bertelle (cf.http://isc-n.fr/), des possibilités d’appuis techniques et théoriques aux travaux de recherche sur les traces numériques. Le chercheur est en contact permanent avec son co-encadreur et assiste aux séminaires « Identités numériques » de l’Institut de la communication du CNRS avec lequel le CIRTAI a un partenariat (cf. http://www.iscc.cnrs.fr/spip.php?article551).

Les taches à effectuer  pendant la période :

La transcription  écrite des conférences du colloque « Traces numériques et recrutement » du 13 octobre 2011 (cf. le programme fourni dans rubrique Actualités) est le fait du doctorant et sa synthèse constitue, avec les autres recherches conduites par l’équipe  « L’Homme trace »,  une partie centrale du cadre théorique de ses observations du terrain.

La phase exploratoire de terrain (entretiens qualitatifs) jusqu’en novembre 2011 a montré un faible usage des traces numériques dans les recrutements des entreprises havraises. Une deuxième observation des pratiques de terrain portera sur les discriminations en situation de recrutement des candidats handicapés psychiques. L’observation porte sur le caractère visible ou invisible du handicap, en effectuant une approche comparative entre visibilité en co-présence et visibilité via les traces numériques. La synthèse de ces observations complètera la phase exploratoire du chercheur. En complément de la phase exploratoire sur les non handicapés psychiques et de la synthèse du cadre théorique, le doctorant formulera une nouvelle problématique (prévue en juin 2012).